Pour me contacter : blog.bejiines@gmail.com

Livre : Les refuges - Jérôme Loubry


Voici un livre comme on aimerait en lire plus souvent. Un livre bien construit, bien pensé, qui à un message précis et dont l'auteur aime se jouer de son lecteur. Ce roman est à dévorer jusqu'à la dernière ligne et jusqu'au dernier mot. Vous resterez scotcher du fin mot de l'histoire. J'ai lu ce livre en 3 jours et n'ai pas pu arrêter la lecture de ce roman avant le dénouement final. 

Voici le 3e roman de Jérôme Loubry. Il à déjà fait couler beaucoup d'encre sur les réseaux sociaux. Vous avez peut-être même pu voir le Book Trailer de ce thriller qui promet une histoire aussi effroyable qu'émouvante. Je vous propose aujourd'hui de découvrir Les refuges de Jérôme Loubry paru aux éditions Calmann Levy Noir


1949 : Période de l'après guerre. Suzanne est gouvernante dans un camp de vacances qui vient d'ouvrir sur une île. Elle est belle, intelligente et d'une gentillesse remarquable. Le but de ce camp est de faire oublier aux enfants les bruits de la guerre, la peur et l'odeur des cadavres. Un endroit rempli de bien-être et ou ils pourraient se reconstruire.  
Depuis 1971 l'île est devenue une réserve naturelle pour oiseaux marins et interdite aux visiteurs. Seuls les habitants peuvent y avoir accès. Aucune venue n'est tolérée sur l'île, sauf en cas de décès afin de récupérer les affaires du défunt et de lui porter un dernier hommage.

1986 : Sandrine, souhaite devenir journaliste et intègre une petite agence de presse à la campagne. Au décès de sa grand-mère Suzanne, elle reçoit une lettre d'un notaire lui informant qu'un testament fait d'elle l'héritière des biens de la défunte. Elle ne connait pas son aïeul et décide de se rendre sur l'île. Il s'agit de sa dernière occasion d'en savoir un peu plus, sur cette grand-mère qui n'a jamais souhaité la rencontrer. 
Sandrine va découvrir une étrange et inquiétante vérité sur cette île. Les habitant ne peuvent la quitter, car ils sont prisonniers de celle-ci a cause du Roi des Aulnes. Chacun y est enchainer, a peur même si personne n'ose l'admettre. Sur cette île vit une créature que l'on ne rencontre que dans les cauchemars. Qui nous surveille jour et noir et nous empêche de partir.


Il est assez difficile de parler de ce livre sans spoiler la fin de l'histoire. L'histoire est réellement bien écrite et tous les éléments découlent de la suite des événements. Trois parties sont nécessaires pour emboiter tous les éléments et nous permettre de comprendre le cheminement de l'histoire. Tous les éléments s'imbriquent les uns dans les autres, en tissant une toile pour nous emmener délicatement à la conclusion finale. Un bon suspens qui nous tient jusqu'à la dernière page. Des personnages aussi attachants que méprisants. Une histoire, dure, sombre mais horriblement prenante.

Histoire

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…


A force de souffrances et d'horreur, Sandrine se créer son monde parallèle : son île ou elle se sent bien et aime vivre. 

• Qu'a t-elle vécu pour se construire une forteresse afin d'échapper au monde qui l'entoure ? 
• Quelles sont les horreurs qu'elle à endurer pour se créer des refuges ?

On aime découvrir le personnage de Sandrine, comprendre sa douleur, essayer de se mettre à sa place et de trouver ce qui lui est arrivé. 

• Comment faire pour trouver le chemin de la vérité quand on s'est réfugié dans un monde parallèle et idyllique ou la peur, la terreur et le mal n'existent plus ?

Un refuge créer pendant des années afin d'oublier la douleur du quotidien, et s'échapper dans un monde plus doux et calme. Son blockhaus allemand sur son île mystérieuse pour seul refuge. Un refuge solide, inaccessible ou elle seule possède la clef pour entrer. 

Le cerveau créer des refuges qui sont des barrières émotionnelles, afin de survivre et de fuir la réalité. Un monde imaginaire crée pour s'échapper et s'inventer un lieu paisible dénué de toute violence et terreur.

• Ou s'arrête la vérité et ou commence l'imaginaire ?


Nous avons tous un jour voulu échapper à la vérité, s'évader de son quotidien par le mensonge. Le mensonge sert aussi de refuge. La vénération d'un club de foot, d'un groupe de rock, des amis imaginaires, la drogue, l'alcool, la religion ... sont autant de refuges qui nous permettent à un moment de notre vie, de manière consciente ou inconsciente de nous aider à traverser des épreuves de notre existence ?

• Et vous, quel est votre refuge ?

Découvrez sans plus tarder ce superbe roman qui ne vous laissera pas indifférent. Un roman entre thriller et énigme sur fond de psychologie. Un mélange redoutable. 

A shopper ici : https://amzn.to/2MpPGQh


Bonne lecture


8 commentaires:

  1. oula ce n'est pas trop le genre de roman que je lis mais pourquoi pas changer ! L'histoire a l'air prenante !

    RépondreSupprimer
  2. je lis de moins en moins donc je ne serai pas une fidèle lectrice pour ce genre de livre :(

    RépondreSupprimer
  3. Hello ! Je lis beaucoup de thrillers alors ce roman me donne grave envie ! Je l'ajoute à ma PAL immédiatement ;)

    RépondreSupprimer
  4. Coucou ce n'est pas vraiment mon genre de lecture, mais tu m'as intriguée

    RépondreSupprimer
  5. il doit être poignant ce livre. Perso, mon refuge, c'est un peu le blog, sauf que moi, il y a beaucoup plus de douceur....

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait le genre de roman que j'aime lire! Je l'ajoute à ma liste !
    (je ne sais pas si j'ai vraiment un refuge à proprement parler mais plutôt des échappatoires qui me permettent de m'évader ;) )

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que ce livre pourrait me plaire. Mais je n'ai plus le temps de lire mdr ��

    RépondreSupprimer
  8. Je passe mon tour pour celui-ci.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Membres

Copyright © 2013 BEJIINE*S