Pour me contacter : blog.bejiines@gmail.com

Livre : Le Temps est Assassin - Michel Bussi


Pendant les vacances, j'ai dévoré beaucoup de livres, notamment ce roman de Michel Bussi qui est adapté en ce moment en série télévisée sur TF1. Vous n'avez pas pu passer à coté de cette série de l'été diffusée tous les jeudi soir. J'ai souhaité lire ce roman avant sa diffusion pour me plonger dans cet univers Corse et voir comment cet oeuvre serait traitée. Mi top - mi flop, cette histoire ne m'a pas spécialement transportée. Découverte de ce drame / polar  méditerranéen: Le Temps est Assassin de Michel Bussi


Histoire :


Eté 1989 : La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.

Eté 2016 : Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé. A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre. Une lettre signée de sa mère. Vivante ?


Personnages :


Eté 1989
Clotilde : sauvage et rebelle, style gothique, elle est renfermée et solitaire
• Nicolas : frère de Clotilde avait dix-huit ans soit 3 ans de plus que Clotilde 
Palma : mère de Clotilde présumée morte en 1994
Paul : père de Clotilde


Eté 2016
Clotilde : 42 ans, séduisante, petite et fluette. Longs cheveux noirs qui descendaient jusque sous sa poitrine.
Franck : mari de Clotilde, 44 ans
Valentine/Valou : fille de Clotilde et Franck. Sportive, adolescente et légèrement désinvolte
Cassanu Idrissi : grand père de Clotilde. Patriarche intelligent, à l’esprit vif, droit, déterminé, des mains solides pour construire une famille, un visage carré pour y ranger en ordre ses convictions, un crâne bien dur pour ne pas en changer.
Lisabetta Idrissi : grand-mère de Clotilde



L'histoire se déroule en Corse. 27 ans après le terrible accident qui a fait basculer une Fuego Rouge du haut d'une falaise, tuant Paul, Palma et Nicolas Idrissi. Clotilde seule survivante de ce drame, décide de revenir en Corse afin de faire le deuil de son passé. Elle retrouve son enfance. Plus loin que ça encore, ses racines. 


Elle s'installe en famille avec son mari Franck et sa fille Valentine, dans le même camping ou elle venait avec ses parents étant enfant. Très vite des événements étranges, viennent perturber son quotidien, la poussant à se poser de nombreuses questions, notamment sur son retour toutes ses années après le drame vécu. 


Plein de phénomènes étranges, ponctuent les vacances de Clotilde : une lettre signée de la main de sa mère, le vol de son portefeuille, un chien baptisé Pacha, la découverte du sabotage de la voiture de ses parents, l'accident de sport de Valentine ... 
Elle était à bout de nerfs. Quelqu’un souhaite la rendre folle et y parvient.

1 chapitre sur deux est un retour dans le passé, soit 27 ans plus tôt. Nous y retrouvons Clotilde adolescente, dans un style gothique, mal dans sa peau et renfermée. Ces flash-back sont des extraits de journal intime, que Clotilde passe son temps à remplir au fil de ses vacances. Des vacances d’enfance sur cette île de Beauté, ces paysages, ces parfums, cette nature qui allait pourtant la trahir.

Elle met de doigt malgré elle, sur les galeries pourries des secrets de la famille Idrissi


Clotilde va devoir démêler tous ces mystères et mettre à jour tous les non-dits qui tournent autour de ce clan entre pressions, menaces, attentats, grand banditisme, poids des clans et des réseaux qui sont présents depuis des années sur sa douce Ile de Beauté

Jusqu'ou peuvent aller les secrets de famille ?

L'histoire est bien construite, l'écriture simple et précise. Ce livre tourne autour des secrets de famille, de la loi du silence dans un milieu ultra fermé et mafieux, la chape d'un clan familial créé par le patriarche et maître de l'île. 
Les personnages ne sont pas spécialement attachants, nous n'avons pas d'amour entre les personnages, ni entre Clotilde et son mari, ni entre elle et sa fille. Une impression de survol de l'histoire et des personnages sans avoir été vraiment touchée par cette famille aux lourds secrets. 

Concernant l'adaptation en série télévisée, j'ai réussi à regarder seulement 20 minutes du premier épisode. Je n'ai déjà pas été plus que transporté par le roman, mais j'ai trouvé trop de choses différentes au niveau de l'histoire et des personnages du roman de Michel Bussi, que j'ai préféré arrêter la télé. Ce n'est décidément pas pour moi les adaptations cinématographiques ;)


Aimez-vous cette série diffusée sur TF1 ?
Avez-vous lu le roman de Michel BUSSI ?



Bonne lecture








0 commentaires:

Merci pour votre commentaire. Bonne journée

Membres

Copyright © 2013 BEJIINE*S