Contactez-moi : blog.bejiines@gmail.com

Roman : Hors Cadre - Stefan AHNHEM


Il y a pas mal de nouveautés en ce moment chez Albin Michel qui mérite vraiment d'être découvertes. Et je n'ai pas pu passer à côté de Hors Cadre : le nouveau polar suédois. 
J'ai dévoré la trilogie des Millénium de Stieg LARSSON et ne pouvais pas, ne pas m'arrêter sur le premier roman de Stefan AHNHEM présenté comme son remplaçant. Difficile d'égaler la pâte de Stieg LARSSON mais les suédois sont très fort pour nous proposer des histoires macabres, avec des histoires prenantes et au suspens sans égal

Un premier roman déjà récompensé par le "Prix de la révélation du polar suédois" et une adaptation en série TV est déjà en préparation




L'histoire
À la frontière danoise, la petite ville suédoise d’Helsingborg est sous le choc. Deux hommes, deux petites frappes, ont été tués dans des conditions atroces. Auprès de chaque cadavre, une même photo de classe datée de 1982, le visage de deux élèves barré d’une croix. Dix-huit de ces anciens élèves sont toujours en vie, dont l’inspecteur Fabian Risk, qui s’interroge : pourquoi un assassin sans visage a-t-il soudainement décidé d’éliminer un à un ses anciens camarades de lycée ? Risk sait désormais que s’il veut retrouver le meurtrier il lui faudra explorer les méandres de son propre passé, alors même que le temps joue contre lui, car tout semble le désigner comme la prochaine cible… Fausses pistes, coups de théâtre, révélations, une enquête haletante riche en suspense et en rebondissements. 


Mon avis
Dès les premières pages, le ton est donné. Un homme, Jörgen, est assassiné d’une façon brutale, les mains découpées. Près de lui une photo de classe est retrouvée avec son visage rayé. Tout porte à croire que le cauchemar ne fait que commencé. L’inspecteur Fabian Risk nouveau dans l'équipe de police, et ancien élève présent sur la photo de classe va devoir replonger dans ses années collège pour trouver le coupable de ce meurtre. 

Plus tard, un autre corps mutilé est retrouvé, celui d'un homme se trouvant lui aussi dans la même classe. D’autres anciens élèves risquent-ils de connaitre le même sort ? 
Le massacre continue et tous les visages de cette photo de classe de 3e de 1982 vont être rayés un par un, victimes d'un tueur sans visage...

Des assassinats violents, mutilés. Quel est le mobile ? La vengeance ? 
Une spirale infernale qui laisse un gout amer, avec cette facilité assez déconcertante que le tueur planifie et imagine ses futurs meurtres. L'ambiance est lourde et la tension est présente dès les premières page du livre jusqu'à la dernière.

Les inspecteurs vont se concentrer sur les élèves survivants de cette classe tout en faisant de chacun d’eux un suspect potentiel. 

Les personnages sont attachants, l'histoire est très bien ficelée et vous ne pourrez plus lâcher se livre jusqu'au dénouement final. Le passé de Fabian Risk, le héros de ce roman va au fil de l'histoire permettre de comprendre les différentes personnalités et le motif du tueur. 

Le suspens est croissant au fur et à mesure le l'enquête. C'est un excellent premier roman, bien traduit, qui met en scène d’épouvantables scènes de crimes.  

600 pages aux chapitres courts et au rythme soutenu, qui vous feront passer de très bonnes heures de lecture ;)




0 commentaires:

Membres

Profil

Google+ Badge

Rechercher dans ce blog